Témoignage d’un internaute sur le saignement de nidation

Le saignement de nidation est un écoulement de sang qui a lieu 6 à 12 jours suite à la fécondation. Il est généralement léger, court et de couleur claire, marron clair ou rosé. Il n’est pas le signe d’une complication, mais la preuve d’un début de grossesse après la fécondation in vitro. Quels sont les signes qui accompagnent le saignement de nidation ? A quel moment réaliser un test de grossesse ? Zoom sur le témoignage d’un internaute dans cet article.

Les symptômes qui accompagnent le saignement de nidation

Le saignement d’implantation est souvent le premier symptôme d’une grossesse qui débute. Les autres signes qui l’accompagnent sont notamment :

  • Une grande fatigue ;
  • Des douleurs dans le ventre ;
  • Une perturbation du transit ;
  • Des vertiges et maux de tête ;
  • Des envies fréquentes de miction ;
  • L’élévation de la température ;
  • Le changement d’humeur ;
  • Le gonflement de la poitrine.

Notez que ces signes ne sont pas systématiques, car la plupart peuvent apparaître dans les cas de grossesse. C’est pour cela qu’ils ne doivent pas être pris pour argent comptant. Le principal signe demeure l’absence de règles.

A quel moment réaliser le test de grossesse suite au saignement d’implantation ?

Le seul moyen d’être certain que le saignement est effectivement un spotting de nidation est celui de réaliser un test de grossesse avec une prise de sang. Pour rappel, le saignement apparaît souvent avant la date présumée des règles alors qu’on estime qu’il faut patienter le retard de ces dernières pour réaliser un test de grossesse. Le test (urinaire comme sanguin) a pour but de rechercher la présence de l’hormone hCG qui est produite à compter du 8e jour suite à la fécondation. La valeur monte ensuite de manière exponentielle chaque jour, c’est pour cela qu’une attente de 14 jours suite aux rapports est nécessaire pour qu’elle soit présente en nombre suffisant. Cependant, pour ceux qui sont pressés, des tests précoces existent et peuvent être réalisés jusqu’à 6 jours des règles, ce qui équivaut à peu de chose près au temps du saignement d’implantation. Le seul problème à ce niveau est la fiabilité des résultats. En cas de doute face à certains symptômes, la meilleure solution est celle de consulter un professionnel de santé.

Témoignage de Édith sur le saignement de nidation

Témoignage de Édith sur le saignement de nidation

« Après des années d’essais infructueux pour concevoir un enfant, nous avons décidé de recourir à la FIV. Le processus était émotionnellement et physiquement éprouvant, mais nous étions déterminés. Lorsque le transfert d’embryons a eu lieu, nous avons été remplis d’espoir et d’anxiété. Quelques jours plus tard, j’ai commencé à ressentir des saignements légers, ce qui a déclenché une avalanche d’angoisse. Heureusement, notre médecin nous a informés que cela pouvait être un saignement de nidation, un phénomène fréquent après la FIV. Bien que cela ait ajouté à notre stress, nous avons choisi de rester positifs. Quelques jours plus tard, un test de grossesse positif a confirmé notre miracle. Ce saignement de nidation, bien que troublant, s’est avéré être un signe précoce de notre réussite. Aujourd’hui, nous sommes les parents comblés d’un merveilleux enfant, et cette expérience nous a appris à croire en la magie de la vie, même au milieu des défis de la FIV. »

Articles similaires

4.5/5 - (2 votes)

We will be happy to hear your thoughts

      Leave a reply